Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Comment voit un hypermétrope ?

L’hypermétropie est une adaptation biologique du système visuel qui permet de voir de loin, comme la myopie est une adaptation pour voir de près. Étant donné que nous passons entre 4 et 12 heures de notre journée en vision de près (téléphone, ordinateur, livres…), l’hypermétropie n’est plus adaptée à notre mode de vie et devient une gêne.

Ainsi, la moitié de la population est hypermétrope et pour la plupart, sans s’en rendre compte. À travers cet article, nous allons décrire les mécanismes de l’hypermétropie pour mieux la comprendre, mieux la détecter, et mieux la traiter.

Quelle est la différence entre un oeil sans besoin de correction, myope et hypermétrope ?

L'oeil théoriquement parfait

Pour comprendre la différence entre la myopie et l’hypermétropie, il faut comprendre comment fonctionne un « œil parfait ». Celui-ci est un dispositif optique qui fonctionne comme une grosse loupe devant une pellicule photo. Pour bien voir, 2 paramètres doivent concorder : la longueur de l’œil, et la distance à laquelle l’image se crée. Pour une vision parfaite (théorique), l’image doit être récrée exactement sur la rétine.
On appelle puissance optique, la distance à laquelle l’oeil recréer l’image. La valeur de cette puissance est l’inverse de la distance à laquelle se forme l’image d’un objet lointain. Plus cette puissance est forte, plus l’image se formera proche du dispositif optique, et plus elle est faible, plus elle se formera loin. 

Schéma et vision d'un "oeil parfait"

oeil parfaitpotentiel vision
Schéma d'un oeil théoriquement parfait
potentiel vision normal
Image perçue par un "oeil parfait"

L'oeil myope

Un œil myope recréer l’image avant la rétine. Soit l’oeil est trop long pour sa puissance optique soit la puissance est trop forte pour la longueur de l’oeil. Cette article détaille précisément la vision d’un myope. L’image formée, devant la rétine, nous apparaît floue.

Schéma et vision d'un oeil myope

oeil myope 1potentiel vision
Schéma d'un oeil avec myopie de type 1
oeil myoppe 2potentiel vision 1
Schéma d'un oeil avec myopie de type 2
potentiel vision flou
Vision perçue par un oeil myope

L'oeil hypermétrope

Pour l’hypermétrope, soit la puissance optique n’est pas suffisante par rapport à la longueur de l’oeil, soit l’œil est trop court par rapport à sa puissance optique. L’image, sans action de nos muscles, apparaît floue, comme pour le myope.

Schéma et vision d'un oeil hypermétrope sans action musculaire

oeil hypermetropepotentiel vision 1
Schéma d'un oeil hypermétrope sans action musculaire
potentiel vision flou
Vision d'un oeil hypermétrope sans action musculaire

La particularité de l’hypermétropie est qu’elle est compensée naturellement par un effet musculaire : c’est l’accommodation. Les muscles augmentent la puissance optique pour se remettre dans la condition de l’œil théorique parfait, afin que l’image se forme sur la rétine, et que la vision soit nette. Cet effort musculaire augmente artificiellement le contraste des objets que l’on regarde. Cela donne souvent l’impression que l’on voit mieux.
Cette action musculaire entraine une fatigue qui se traduit par des maux de tête, une vision floue en fin de journée, une sensibilité à la lumière (ou photophobie : lumières qui agressent, notamment, en rentrant dans un magasin, centre commercial), ou des difficultés à voir de près sur de longues périodes. D’autre part, l’effort d’accommodation peut également entraîner un strabisme.

Schéma et vision d'un oeil hypermétrope avec action musculaire

oeil hypermetrope effortspotentiel vision 1
potentiel vision

Le problème de l’hypermétropie est qu’elle se détecte tard puisque vous ne vous rendrez compte du problème que lorsque vos yeux seront fatigués de forcer. D’autre part, vous aurez probablement l’impression d’être myope, les symptômes perçus étant similaires. Si l’on vous fait remarquer un strabisme, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre ophtalmologiste.

Il est important de détecter l’hypermétropie au plus tôt car elle peut évoluer en myopie : votre cerveau détectera si vous passer trop de temps à forcer et pourra allonger l’oeil pour vous soulager. N’hésitez pas à lire notre article consacré à la myopie pour comprendre ce mécanisme. Et si vous trouvez encore que « c’est compliqué », alors c’est que vous êtes normal 🙂
Prenez le temps de venir me voir et vous verrez !

Comment corriger une hypermétropie ?

On peut corriger une hypermétropie avec des lentilles de contact ou des lunettes et un travail sur l’ergonomie.
Pour trouver l’équipement adapté, nous allons déterminer la quantité d’efforts de vision de près que vous fournissez toute la journée par rapport à la vision de loin, et surtout au regard de votre capacité à forcer.
La principale difficulté est que certains symptômes perçus ressemblent à ceux de la myopie (notamment le flou au loin le soir). Ils résultent en fait d’un effort trop important des muscles pendant la journée, qui n’arrivent plus à se relâcher, donnant l’illusion d’une myopie temporaire. Si vous voyez flou le soir, et net le matin, ce n’est pas une myopie, ou en tout cas pas encore !

L’objectif, pour corriger la vision d’un hypermétrope, est de soulager les efforts en vision de près pour éviter les maux de tête, la vision floue, la vision que se dédouble, mais aussi d’éviter le déclenchement d’une myopie à long terme. Dans un premier temps, la personne aura l’impression d’une vision de loin diminuée car elle sera moins contrastée qu’avec l’effort d’accommodation. Au bout de quelques semaines, elle ne sera plus gênés par cette impression.

Vision d'un oeil normal
potentiel vision normal
Vision d'un oeil hypermétrope faisant un effort d'accommodation (effort musculaire)
potentiel vision

Dans les 2 cas, vous arrivez à déterminer que c’est un arbre. Dans l’un, vous le faites sans forcer, dans l’autre vous pourrez voir l’écureuil se balader sur les branches, mais au prix de maux de tête, strabisme et vision devenant floue le soir…

Une bonne prise en charge d’un hypermétrope commence par écouter et comprendre son mode de vie, ses activités, ses besoins et ses envies, les capacités musculaires disponibles, et déterminer sa correction optique adaptée. Il n’est pas rare qu’un hypermétrope ne commence à porter des lunettes qu’en vision de près pour soulager la plus grosse partie des efforts fournis, et progressivement il s’habituera à les porter tout au long de la journée.

Venez voir, vous verrez !